Articles

Certes, la religion acceptée d'Allah, c'est l'Islam!

Image
Sheykh Sâlih Al-Fawzân (Hafidhahoullah) a dit dans son explication du livre Fadhl Al-Islâm de Sheykh Mohammed Ibn 'Abdel-Wahhâb (Rahimahoullah):
"Allah Ta'âlâ a dit (selon la traduction du sens du verset):
إِنَّ الدِّينَ عِندَ اللَّـهِ الْإِسْلَامُ
{Certes, la religion acceptée d'Allah, c'est l'Islam.}[Sourate Alî 'Imrân, verset 19]
Le reste des religions après l'avènement de la religion de Mohammed (sallallahou 'alaihi wa sallam) comme le Christianisme et le Judaisme, toutes sont fausses (vaines) et ne sont pas acceptées par Allah Soubhânahou wa Ta'âlâ.
وَمَن يَبْتَغِ غَيْرَ الْإِسْلَامِ دِينًا فَلَن يُقْبَلَ مِنْهُ وَهُوَ فِي الْآخِرَةِ مِنَ الْخَاسِرِينَ


{Et quiconque désire une religion autre que l'Islam, ne sera point agréé, et il sera, dans l'au-delà, parmi les perdants}[Sourate Alî 'Imrân, verset 85]
Dans ces deux versets, il y a une réplique à ceux qui disent parmi les gens de notre époque: "Les trois religions: le judaisme, …

Et ils se mirent à ruser. Allah aussi ruse. Et Allah est le meilleur de stratèges...

Image
Allah Ta'âlâ dit (selon la traduction du sens du verset):
{Et ils se mirent à ruser. Allah aussi ruse. Et Allah est le meilleur de stratèges!}[Sourate Âli 'Imrâne, verset 54]
Sheykh Mohammed Ibn Khalîl Harrâs (Rahimahoullah) a dit en expliquant ce verset dans son explication du livre Al-'Aquidah Al-Wâssitiyah à la page 54:
Ce verset est descendu concernant Jésus ('Alayhi As-Salâm) lorsque les juifs ont voulu le tuer. (Jésus) rentra dans une maison dans laquelle se trouvait une brèche. Allah le secoura par l'intermédiaire de Jibrîl ('Alayhi As-Salâm). Jibrîl l'éleva au ciel depuis la brèche.

Judas rentra alors dans la maison afin de le dénoncer (aux romains) et qu'ils puissent le tuer. Allah donna alors l'apparence de Jésus à ce traitre.

Lorsque ce dernier pénetra dans la maison, il n'y trouva pas Jésus! Il sortit alors en disant que personne ne se trouvait à l'intérieur de la maison.

Les romains le tuèrent en le voyant avec l'apparence de J…

Quel discours employé avec quelqu'un qui recherche la vérité et avec quelqu'un d'entêté?

Image
Sheykh Sâlih Al-Fawzân (Hafidhahoullah) a dit dans son Sharh du livre Al-Oussoul At-Thalâthah (Pages 14/15):
"Il est obligatoire pour l'enseignant, pour celui qui appelle à Allah et pour celui qui commande le convenable et interdit le blâmable d'être doux envers celui à qui il s'adresse à travers le fait d'invoquer pour lui, le fait de le louer et de lui adresser des paroles douces car cela motivera l'acceptation!
Quant à la personne entêtée et obstinée, on s'adressera à elle avec un autre discours.
Allah Soubhânahou dit (selon la traduction du sens du verset):

{Et ne discutez que de la meilleure façon avec les gens du Livre, sauf ceux d’entre eux qui sont injustes. Et dites: «Nous croyons en ce qu’on a fait descendre vers nous et descendre vers vous, tandis que notre Dieu et votre Dieu est le même(1), et c’est à Lui que nous nous soumettons».} [Sourate Al-'Ankabout (l'Araignée), Verset 46]
Ceux qui sont injustes parmi les gens du Livre et qui se sont …

Le fœtus mort avant l'accouchement

Sheykh 'Abdul-'Azîz Ibn Bâz a dit concernant le fœtus mort avant l'accouchement :
"Le fœtus est de plusieurs sortes:

si le fœtus a dépassé le stade des 4 mois et que l'âme lui a été insufflée, alors s'il est expulsé (de la matrice utérine), on le lave, on prie sur lui, on le prénomme et on effectue la 'aquiqa* pour lui. Ceci est ce qui est préférable. Ceci est ce qu'on écrit les gens de science.
Par contre, si il n'a pas dépassé le stade des 4 mois, on ne le lave pas; il n'est pas considéré comme un fœtus jusqu'à ce qu'il soit formé et que l'âme lui ait été insufflée. S'il est expulsé sous la forme d'un morceau de chair ou sous la forme d'un caillots de sang alors il n'est rien. Ainsi, on ne le lave pas, on ne prit pas sur lui.

On ne lave, on ne prie et on effectue la 'aquiqa que pour celui qui est expulsé (de la matrice utérine) après 4 mois et lorsque l'âme lui a été insufflée."
Fin de citation
*Sheykh Sâl…

Interpréter le Coran par les miracles scientifiques

 Sheykh Salih Al-Fawzan
Question : Noble Sheykh, quel est le jugement de ce que l’on appelle miracles scientifiques dans le Coran ou miracles numériques ?Et y a-t-il une origine à cela ? 
Réponse : Ce qu’ils appellent miracles scientifiques aujourd’hui, c’est l’interprétation du Coran sans science ; sans les règles bien connues du Tafsir. Celles-ci sont l’interprétation du Coran par le Coran, ou l’interprétation du Coran avec la Sounnah, ou l’interprétation du Coran avec les paroles des compagnons, ou l’interprétation du Coran avec les paroles des Tabi’ine (ceux qui ont suivis les compagnons), ou l’interprétation du Coran avec les règles de la langue arabe avec laquelle il a été révélé. 
C’est un ajout qu’ils ont fait, ces miracles scientifiques, et ils recherchent avec cela les théories, les théories de médecine, d’astronomie et autres. Ce ne sont que des conjectures humaines, parfois ils ont raison et parfois ils ont tort. Alors n’en faites pas une interprétation du Coran, disant qu’i…

Le statut élevé de la prière

Explication de Kitab At-Tawhid page 106-111 Sheykh Abdoullāh ibn Houmayd
La prière a des mérites et des caractéristiques spécifiques que d’autres aspects de la législation islamique n’ont pas.
Premièrement : La Zakat n’est pas obligatoire excepté une fois par an, et ce n’est pas une obligation sauf pour le riche. Aussi, le jeûne n’est pas obligatoire excepté une fois par an, et ce n’est pas une obligation sauf pour ceux qui en sont capables. Le pèlerinage n’est pas obligatoire excepté une fois dans une vie, et ce n’est une obligation que pour ceux qui en sont capables et qui en ont les moyens. Quant à la prière, elle est obligatoire cinq fois par jour. Elle doit être accomplie par le malade, le voyageur et le résident ; et cela montre sa grande importance.
Deuxièmement : La prière est accomplie en groupe. Les musulmans prient en rang derrière celui qui les dirige. Nulle autre pratique religieuse en Islam n’est accomplie de la sorte, plutôt, chacun effectue ses actes d’adoration individue…

L'importance du dogme et du Tawhid par Sheykh 'Alî Ibn Sâlih Al-Marrî (Hafidhahoullah)

Image
Sheykh 'Alî Ibn Sâlih Al-Marrî*:
"Il est connu que le dogme est la plus importante des affaires & la plus importante des obligations & c'est la base et le fondement auquel chaque musulman se doit donner de l'importance et ceci pour plusieurs points:
Le premier point: car il s'agit du fondement de la religion et de la communauté et c'est sa base sur laquelle elle est batie  et c'est pour cela que le Prophète (صلّى الله عليه وسلّم) a dit: "J'ai été ordonné de combattre les gens jusqu'à ce qu'ils disent :" Lâ Ilâha illa Allah (Nul ne mérite l'adoration en vérité si ce n'est Allah)..." - jusqu'à ce qu'ils rentrent en Islâm avec le Tawhîd: Lâ Ilâha illa Allah (Nul ne mérite l'adoration en vérité si ce n'est Allah).
Et lorsqu'Il envoya Mou'âd Ibn Jabal (Qu'Allah soit satisfait de lui) au Yémen, Il (صلّى الله عليه وسلّم) lui dit: "Tu vas te rendre auprès d'un peuple des gens du Livre, la…